vendredi 3 janvier 2014

Valls, dieudonniste qui s'ignore

La stupidité élevée au rang de pouvoir, l'aberration faite loi, Valls le sinistre de l'Intérieur ne dédaigne pas l'idée d'interdire UN GESTE (!!). Pourquoi ne pas aussi interdire le bras d'honneur au nom des bonnes moeurs ?

Cet inlassable conducteur de train étatique alimente avec vigueur et entrain la chaudière de l'antisémitisme en gesticulant de cette manière, à tel point qu'il ne voit pas arriver devant lui ce Mur immense, vers lequel il se dirige en faisant « tchou-tchou » avec sa sirène.

Après avoir été cirer les pompes du CRIF, histoire de tendre une perche colossale aux antisémites fans de Dieudonné et Soral, le voilà qui redouble d'intensité dans ses propositions abracadabrantes. La question est désormais de savoir : que compte-t-il faire ? Infliger une amende à quiconque fait ce geste ? S'étirer le bras vaudra-t-il au quidam français de recevoir la visite de la PJ ?

Tout ça n'est pas sérieux. Valls n'est pas sérieux. Ce gouvernement n'est pas sérieux, non plus, mais Valls semble condenser en sa propre personne ce manque absolu de sérieux. Quand un gouvernement à l'évidence pourri de l'intérieur et membre ouvert d'un système oligarchique tente d'interdire un geste qui se veut précisément « anti-système », il ne fait finalement que jouer la pièce de son prétendu adversaire. Valls et Dieudo : même combat.

Et pour qu'on en finisse une bonne fois pour toute avec ces exégèses de la quenelle : non, faire la quenelle ce n'est pas forcément faire un « geste antisémite ». Non, la quenelle n'est pas à l'origine un geste antisémite, certainement pas un « salut nazi inversé » ou une référence au Dr Folamour (l'imagination surréaliste des intellos n'a décidément pas de limites). Non pas que ce geste soit très fin ou même politique : il s'agit juste à l'origine de signifier « dans ton cul », c'est tout. Une nageoire de dauphin pour être plus précis...

Est-ce que c'est compris chers messieurs les oracles de la quenelle ? Va-t-on enfin arrêter de gloser sur ses voies mystérieuses et impénétrables ? Ce geste est débile, et il est certes employé pour des raisons antisémites par d'aucuns, mais en règle générale – et je le sais pour l'avoir constaté chez un tas de connaissances et d'amis en rien antisémites – il s'agit juste d'un geste bourrin pour signifier que « tu l'as bien profond ». Point. BARRE. Merci.

1 commentaire:

  1. Heureusement, ou malheureusement, le ridicule ne tue point, dit-on !
    Dans le cas précis, où l'humoriste à la une, aura ajouté à son sketch un élément gestuel .......l La France ' vertueuse,"s'insurge ! Tous ces artistes "du rire", à la queue-leu-leu , continueront à nous amuser , légalement, en sortant de leur sac à malices toute la subtilité de leurs réparties ! Et c'est parfait !! Le rire est le propre de l'homme ! Sachons l'utiliser , à bon escient !

    RépondreSupprimer